Château de Cherveux

Château fort du XVe siècle

Description

Féodalité

Au commencement, la simple motte féodale devint, entre les mains des Lusignan, une forteresse. Ceux-ci se donnant pour ancêtre la fée Mélusine, la fée bâtisseuse, moitié femme, moitié serpent... La maison des Lusignan acquit dès le haut Moyen Age une puissance qui permit à Guy de Lusignan de monter sur le trône de Chypre et de Jérusalem. Elle fût prise en 1242 par St-louis sur Hugues XI de Lusignan et donné par celui-ci à son frère Alphonse, comte du Poitou. Le château fut restitué à ses descendants car Alphonse mourut au combat en Égypte en accompagnant le roi en croisade.  En 1303 Le château appartenu aux Mello puis aux Craon et aux Chalons. Il fut saisi par les Anglais en 1363 sous le règne d'Edouard III et donné à Guillaume de Felton, Sénéchal du Poitou. Après la victoire de Du Guesclin en 1369, le château revient à son ancien propriétaire Amaury de Craon, puis à la famille de la Trémoille. Ils vendirent Cherveux en 1457 à Amaury d' Etissac qui le céda à Jean de Naydes, qui fut de même avec la famille Chenin.  Leur fille Louise Chenin épousa Robert Cunningham en mai 1440. D'origine écossaise, capitaine de la garde du corps du roi, il combattit les anglais à Formigny avec Arthur de Richemont seigneur de Parthenay. Cunningham eut les moyens de faire élever le château dans sa forme actuelle vers 1470. Accusé de traîtrise par Charles VII, puis réhabilité par Louis XI, il meurt en 1479. 

Guerres de religions

Cherveux fut transmis par mariage aux Puyguyon, puis aux St-Gelais. Louis de St-Gelais, Amiral de la flotte protestante, un des principaux chefs protestants de la région, s'empara de Niort et fut chargé du commandement de la province du Poitou. Il fut ensuite nommé Lieutenant Général par Henri IV et Cherveux allait subir quelques avaries. A la mort de louis de St-Gelais, son fils Josué de St-Gelais devint seigneur de Cherveux. Il fit don à l'église réformée, d'un jardin pour y édifier un temple en 1620. Après ces épreuves, le propriétaire Charles de Saint-Gelais se convertit au catholicisme et fit interdire le culte protestant à Cherveux.  Succédèrent aux Saint-Gelais les Plessis-Chatillon, puis au 18ème siècle les Narbonne-Pelet.

La Révolution

Le comte et la comtesse de Narbonne Pelet moururent guillotinés, leurs biens furent confisqués et vendus au profit de la nation, les archives furent brûlées et les blasons saccagés. L'accès aux douves pour les habitants qui venaient faire boire leurs animaux et laver leur linge évita sa destruction. Il fut ensuite vendu à Monsieur Pierre Alloneau, maire du village qui se fâcha avec son premier adjoint et fit interdire l'accès à la basse-cour. Les habitants menèrent un recours en justice pour conserver le droit sur l'eau mais après 15 ans de procédure, la justice donna raison au maire. Celui-ci fit démolir deux tours en 1886 puis les étages du donjon, ainsi que les remparts de la haute-cour. Ses descendants (famille Clouzot Meynier) conservèrent la bâtisse jusqu'en 1931 et la vendirent à Monsieur et Madame Lucien Redien (dont le père d'abord et lui-même étaient fermiers depuis 1912). Le château fut classé Monument Historique le 16 septembre 1929 et est aujourd'hui la propriété de l'indivision Redien.

Nous situer

Nos services

Type d'activité
  • Château
Mode de déplacement
    Services et/ou options

      Ouverture / Tarifs

      Horaires et Jours d'ouverture

      Ouvert au public les samedis et dimanches de 15H00 à 18H00 d'avril à octobre Possibilité de visite en semaine (pour les groupes uniquement)

      Tarifs

      Adulte : 8.00 € Enfant : 4 € Visite groupe supérieur à 10 personnes : 6 €/adulte 3 €/enfant

      Nous contacter

      François REDIEN
      2 place de l'Eglise
      79410 Cherveux


      Nous envoyer un mail
      Web : http://www.chateau-de-cherveux.com/

      Galerie de photos